Les Zefaquiens

11 décembre 2011

Le trompe l'oeil par Lucas, 5eme

Untitled5

 

                                             

  Le trompe-l’œil est une œuvre d’art destinée à tromper le spectateur  sur ce qu’il regarde. La peinture en trompe l’œil vise à donner l’impression qu’on ne se trouve pas en face d’une surface plane mais devant une scène réelle. Bien que le tableau ne soit pas en relief, le spectateur aura l’impression de se retrouver devant une scène en trois dimensions. L’artiste crée une illusion d’optique.

Les premiers trompe-l’œil seraient apparus très tôt, dès le 6eme siècle avant Jésus Christ, et ont ensuite existé à toutes les époques, notamment à la renaissance.

D’après la légende, l’histoire du trompe-l’œil commence  avec  un tableau de Zeuxis, un peintre du VI eme siècle, avec son tableau représentant un « enfant à la grappe de raisin ».  La grappe de raisin peinte par Zeuxis était représentée de façon tellement véridique, paraît il, que des oiseaux sont venus la picorer. Voilà un tableau du 19 éme siècle qui retrace cette légende :  

 Untitled6 

Le principe du trompe l’œil fut ensuite repris après par plusieurs grands peintres tel que Arcimboldo :

Untitled7

Un panier de légume…qui lorsqu’on le retourne devient un personnage… 

Les trompe l’œil ont existé à toutes les époques historiques. C’est souvent un clin d’œil de l’artiste : 

Untitled3

Le petit garçon semble sortir du tableau grâce à un jeu avec le cadre : le cadre du tableau lui même est un trompe l’œil ce qui accentue l’illusion du relief.     

On trouve aujourd’hui beaucoup de trompe-l’œil sont sur des façades de maison ou sur la route :

Un exemple ‘’à même la rue’’:

Untitled8

Ici, l’effet de trompe l’œil est accentué par la largeur du trou, la chute d’eau, et la petite passerelle,  qui rendent cette illusion plus surprenante.

Ce trompe l’œil a été réalisé par Thomas Demand

Un autre exemple, très réaliste, réalisé sur une façade d’immeuble :

Untitled9

L’illusion est vraiment parfaite car on croit que la voiture est en relief et on a l’impression que les briques sortent du mur qui vole en éclat.

Un autre exemple de rue ‘’en trois-d’’, on se croirait au cinéma :

Untitled10

Ici, on a l’impression que l’immeuble est en feu. Mais les policiers et les super héros semblent plutôt sortir d’un dessin animé, ce qui crée un effet comique. On est dans le cartoon. Mais la profondeur de la scène est impressionnante. On bascule dans une autre dimension. Non seulement le spectateur se retrouve dans le vide mais il se retrouve aussi dans une bande dessinée.

Cette œuvre a été réalisée par Julian Beever, un maître peu connu du trompe l’œil.

 


 

Posté par estellepauline à 03:11 - Le trompe-l'oeil 2011 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire