Les Zefaquiens

11 décembre 2011

Le trompe l'oeil par Louise, 4eme

    Un trompe-l'œil est un genre pictural dont le but est de confondre la perception de ses spectateurs et de représenter quelque chose qui paraît vrai. Cela a été inventé dans l'Antiquité. On le trouve surtout en Italie et Grèce pendant cette époque. On ne fait plus de trompe-l'œil au Moyen Age, mais pendant la Renaissance.

     Les techniques utilisées pour "tromper" les spectateurs et pour faire cet art sont nombreuses. Le peintre doit régler l'angle du tableau ou du dessin pour une perception plus réaliste pour les spectateurs. Il doit aussi jouer sur l'ombre et la lumière de son oeuvre pour créer une illusion de relief, encore une fois, dans le but de tromper son public.

     Les trompe-l’œil peuvent représenter de l’architecture ou juste être le décor d’une pièce. Le trompe-l'œil cherche à imiter certaines matières comme le marbre, le bois et la pierre. Ce type de trompe-l’œil est trouvé sur des muraux et aux plafonds d’églises gothiques. Ils imitent certaines matières comme le bois, la pierre et le marbre. Une autre sorte de trompe-l’œil est celui humoristique. Beaucoup d'artistes participent aux festivals d'art avec leurs trompe-l’œil. Aussi, dans certaines grandes villes comme New York, des artistes créent des trompe-l'œil sur les trottoirs de la ville. Ceux-là attirent beaucoup de touristes et font des supers cadres pour prendre des photos. En effet, le trompe-l’œil a beaucoup évolué, voyageant des fresques d’églises gothiques de l’Antiquité jusqu’aux trottoirs de grandes villes, accessibles par tous et pour le plaisir et l’humour de tous.

         Voici un exemple d’un trompe-l’œil peint en 1874 par Père Borrell del Caso. Cette œuvre est nommée Escapando de la critica, autrement dit, Évasion de la critique. Ici, on a l'impression que l'enfant sort du tableau. Le peintre a crée de l'ombre pour nous donner cet effet. Aussi, l'enfant a des yeux grand ouverts comme si, en effet, il essayait de s'échapper vraiment.J'ai choisi ce trompe-l'œil puisque on dirai qu'il est réel. 

 Untitled3

Voici un exemple d’un trompe-l’œil dessiné avec de la craie pour le Sidewalk Festival, ou le festival des trottoirs à New York. J’ai choisi ce trompe-l’œil puisque, encore une fois, il est bien réalisé mais aussi parce qu’on en a un peu peur : on a une sensation d’être englouti par la tombe et de ne plus pouvoir s’en échapper. Ce peintre utilise un effet d’ombre aussi pour crée cet effet de trois dimensions.

 Untitled11

Comme décrit, ces trompe-l’œil donnent un effet réaliste et confondent les spectateurs. 

 

Posté par estellepauline à 03:13 - Le trompe-l'oeil 2011 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire